fbpx

WSC Blog

Working to end violence against women in Canada

Hébergement femmes Canada se réjouit du rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

Hier, l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées a publié son rapport final, Réclamer notre pouvoir et notre place.

Comme le déclare l’Enquête nationale sur son site Web, «Le rapport de l’Enquête nationale renferme les vérités propres de plus de 2 380 membres de famille, survivantes de la violence, experts et Gardiens du savoir, présentées durant une période de plus de deux ans dans le cadre d’audiences publiques et de processus de consignation de la vérité tenus d’un bout à l’autre du pays. Il contient 231 appels à la justice distincts s’adressant aux gouvernements, aux institutions, aux fournisseurs de services sociaux, à l’industrie, et à l’ensemble des Canadiens et Canadiennes.»

Hébergement femmes Canada accueille avec plaisir ces appels à la justice et s’engage à continuer à travailler avec les organisations de femmes autochtones en vue d’éliminer la violence faite aux femmes. En ce qui a trait aux maisons d’hébergement pour femmes violentés, nous appuyons particulièrement les appels suivants:

4.7 Nous demandons à tous les gouvernements d’appuyer l’établissement et le financement durable à long terme de refuges, d’espaces sûrs, de maisons de transition, de maisons d’hébergement de deuxième étape et de services dirigés par les Autochtones, et libres d’accès pour les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA autochtones qui sont sans domicile ou qui vivent une situation précaire, qui sont aux prises avec l’insécurité alimentaire ou la pauvreté, et qui fuient la violence ou ont été victimes de violence et d’exploitation sexuelle. Tous les gouvernements doivent s’assurer que ces refuges, ces maisons de transition, ces maisons d’hébergement et ces services sont adaptés aux besoins culturels des femmes, des filles et des personnes 2ELGBTQQIA autochtones, et qu’ils leur sont accessibles indépendamment de leur lieu de résidence.

16.19 Nous demandons à tous les gouvernements de mettre sur pied des refuges, des maisons de transition et des maisons d’hébergement de deuxième étape sécuritaires pour les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA inuites qui fuient la violence. De telles maisons et de tels refuges doivent être établis dans toutes les communautés inuites et dans les centres urbains ayant une grande population inuite. Ces refuges ne doivent pas être tenus de fonctionner au maximum de leur capacité pour pouvoir demeurer ouverts et recevoir du financement. De plus, ils doivent être indépendants des organismes de services à l’enfance et à la famille, parce que certaines femmes pourraient éviter de se rendre dans les refuges de crainte que ces organismes n’interviennent. Cette mesure comprend la mise sur pied et le financement de refuges et d’espaces sûrs pour les familles, les enfants et les jeunes, y compris les Inuits qui s’identifient comme personnes 2ELGBTQQIA et ceux qui sont confrontés à une crise socioéconomique, dans toutes les communautés inuites et dans les centres urbains ayant une grande population inuite.

HFC reconnait que la crise des femmes, des filles et des personnes 2SLGBTQQIA autochtones disparues et assassinées équivaut à un génocide. Ce génocide est en cours; nous avons absolument besoin de mesures concrètes, en nous attaquant notamment au racisme et à la misogynie systémiques. Ces changements doivent être informés – et guidés – par les voix des femmes, des filles et des personnes 2SLGBTQQIA autochtones.

HFC a eu de privilège d’assister hier matin à la publication du rapport final au Musée canadien de l’histoire à Gatineau au Québec. Ce fut un événement profondément touchant et émotionnel qui a rendu hommage aux familles et survivantes qui ont pris part à l’Enquête et reconnu leur force et leur résilience dans leur combat continu pour la justice.

Il reste encore beaucoup de travail à réaliser – toute la population du Canada doit faire un effort collectif pour lire le rapport et appuyer les appels à la justice, s’opposer fermement au racisme et à la misogynie, et mettre fin à la violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes 2SLGBTQQIA autochtones.

Écrit par l’équipe d’HFC

Ligne de soutien sans frais: 1-844-413-6649

Leave a Reply