fbpx

Contexte: Étude sur les maisons de deuxième étape

En mai 2019, Hébergement femmes Canada a reçu une subvention de 124 000$ de la Société canadienne d’hypothèque et de logement pour mener une recherche à méthodologie mixte sur les maisons d’hébergement de deuxième étape. Il s’agit de la première étude pancanadienne sur ce sujet.

Il existe des lacunes considérables dans le domaine de la recherche et des politiques en ce qui concerne la compréhension de la portée du travail que réalisent les maisons d’hébergement de deuxième étape pour survivantes de violence par un partenaire intime (VPI). Le Québec et l’Alberta ont chacune mené une étude provinciale, mais aucune recherche pancanadienne n’a analysé l’étendue des services et soutiens, ou l’utilité et l’efficacité des maisons d’hébergement de deuxième étape. 

Le sondage 2017/2018 d’HFC sur les maisons d’hébergement pour femmes violentées a reçu 85 réponses de maisons de deuxième étape (représentant 68,5% des 125 maisons de 2e étape répertoriées). Les données ont révélé des informations importantes, y compris sur l’état physique des bâtiments, le nombre d’unités, l’âge des maisons, les programmes, la dotation en personnel et les défis à relever. Alors que le sondage 2018/2019 d’HFC sur les maisons d’hébergement pour femmes violentés nous a fourni des données fondamentales, il reste beaucoup à apprendre sur leur fonctionnement, les soutiens au logement, et la capacité des programmes à aider les femmes à trouver des logements permanents sécuritaires et appropriés, développer leur résilience et guérir de leurs traumatismes.

Notre recherche vise à aborder ces lacunes et découvrir l’étendue des programmes et soutiens offerts par ces maisons d’hébergement, ainsi que leurs façons de prioriser la sécurité des femmes, d’aider à bâtir un réseau de soutien et d’empêcher que les femmes retournent chez leur agresseur pour ne pas se retrouver à la rue.

Le projet comprend 4 activités clés:

  • Revue complète de la littérature (août 2019)
  • Sondage pancanadien (automne 2019)
  • Visites sur site et entrevues avec des intervenantes et des résidentes anciennes et actuelles de maisons d’hébergement de deuxième étape dans cinq régions du pays (automne 2019/hiver 2020)
  • Consultation pancanadienne et groupe de discussion avec des expertes sur les maisons de deuxième étape (hiver 2020)

Membres du comité aviseur du projet

  • Barb McInerney, Kaushee’s Place Housing Society, Yukon Women’s Transition Home Society, Yukon
  • Cindy Chaisson, Yukon Women’s Transition Home Society, Yukon
  • Michelle Martins, Tamitik Status of Women, Colombie-Britannique
  • Ebony Rempel, Odyssey House/Serenity Place, Alberta
  • Marlene Ham, OAITH, Ontario
  • Gaëlle Fedida, L’Alliance, Québec
  • Chloé Deraiche, Maison Flora Tristan, Québec
  • Dan Meads, THANL, Terre-Neuve-et-Labrador

Pour plus d’information sur les études au Québec et en Alberta, consultez:

Tanguy, A., Cousineau, M., Fedida, G. (2017, septembre). «Impact des services en maison d’hébergement de deuxième étape: rapport de recherche.» Montréal, QC.

Alberta Council of Women’s Shelters. (2017). «A Safe Path Home: Solving Homelessness and Domestic Violence in Alberta.»

Hoffart, I. (2015). «Second Stage Shelter Project: Transitioning from Domestic Violence to Stability.» Alberta Council of Women’s Shelters.