fbpx

Nouvelle étude sur l’exode des cerveaux féministes dans le secteur des maisons d’hébergement

Hébergement femmes Canada lance une étude sur l’exode des cerveaux féministes qui examine la rétention et le bien-être du personnel des maisons. La rétention du personnel est une préoccupation bien documentée dans le secteur à but non lucratif. La pandémie mondiale de COVID-19 n’a fait qu’exacerber cette tendance.

Des recherches antérieures d’HFC ont identifié un salaire et des avantages sociaux compétitifs comme un défi à l’embauche et à la rétention du personnel. L’instabilité du financement a contribué à ce que les salaires et les avantages sociaux ne puissent pas suivre le rythme de postes similaires dans des secteurs comme le gouvernement, ce qui contribue à une plus grande rotation. Notre étude Plus qu’un lit de 2019 a également ciblé l’épuisement et le roulement du personnel comme un problème important pour les maisons d’hébergement, avec 55% des répondantes ayant indiqué qu’il s’agissait d’un défi majeur.

Cette nouvelle étude s’appuiera sur ce que les maisons ont partagé au sujet d’enjeux liés au travail, notamment le traumatisme et le deuil organisationnels, la rétention et le bien-être du personnel, l’épuisement professionnel et le traumatisme vicariant. Contrairement à d’autres secteurs, le secteur des maisons d’hébergement VFF et de la lutte antiviolence a resté ouvert durant la pandémie, et même a dû faire face à des demandes supplémentaires dans le cadre de l’augmentation des taux de la violence par un partenaire intime au pays. Le plus récent sondage sur les effectifs d’Alberta Council of Women’s Shelters réitère l’inadéquation des modèles de financement actuels qui contribuent au roulement élevé du personnel, et souligné les problèmes de stress associés au travail dans les maisons.

Cette étude vise à combler les lacunes dans le domaine, y compris la portée de l’exode des cerveaux féministes dans le secteur, les raisons qui ont mené à cette situation et quels sont les soutiens et solutions disponibles pour les organisations et le secteur plus large de la lutte antiviolence. À l’automne 2022, HFC réunira le secteur des maisons d’hébergement VFF, des syndicats et d’autres parties prenantes pour aborder la crise du travail dans notre secteur, ainsi que des mesures à prendre pour retenir le personnel et les dirigeantes ayant une expertise féministe.

Le projet de recherche comprend 3 activités principales:

  • Sondage national (printemps 2022)
  • Groupes de discussion et entretiens avec les gestionnaires et les membres du personnel de première ligne (été/automne 2022)
  • Symposium national avec les parties prenantes concernées (automne 2022)

Membres du comité aviseur de l’étude

Prochainement

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez en savoir plus sur cette étude, contactez Robyn Hoogendam, coordonnatrice de recherche, rhoogendam@endvaw.ca.