fbpx

Maisons d’hébergement de l’avenir: Une conversation pancanadienne

Première conférence pancanadienne pour les maisons d’hébergement pour femmes violentées

Pour marquer notre cinquième anniversaire à titre de voix unifiée au palier national sur l’enjeu de la violence faite aux femmes (VFF), nous avons organisé la première grande conférence réunissant des maisons d’hébergement de tout le pays. Maisons d’hébergement de l’avenir: Une conversation pancanadienne a rassemblé près de 600 participantes du 13 au 15 juin 2018 à Ottawa.

La conférence a mis en lumière le travail des maisons d’hébergement et de leur personnel; offert aux travailleuses des occasions de renforcement de leurs capacités; et contribué au développement et à l’amélioration des politiques liées aux enjeux de VFF. Cet événement a rassemblé des travailleuses de chaque province et territoire  – communautés en régions urbaines et rurales, sur réserve et hors réserve – pour apprendre les unes des autres. Ce fut  pour elles l’occasion de refaire le plein d’énergie, de se donner des moyens et de constater qu’elles ne sont pas les seules à faire ce travail. Et nous avons fait un pas de plus vers la réalisation de l’objectif d’HFC d’assurer des services comparables à toutes les femmes fuyant la violence, où qu’elles vivent au pays.

Programme

Le programme complet comprenait:

  • Cérémonies d’ouverture et de clôture par Minwaashin Lodge
  • Témoignages de survivantes
  • Deux discussions modérées sur (1) Mouvement pour le changement social, et (2) Réduire les obstacles à l’accès aux services contre la VFF
  • Principales conférencières Alanis Obomsawin, éminente documentariste, et Cathy Richardson/Kinewesquao, thérapeute métisse spécialisée dans la prévention et le rétablissement en matière de violence
  • La Dandelion Dance Performance Company
  • Présentation d’un chèque de 100,000$ à Hébergement femmes Canada de la part des donateurs fondateurs de l’initiative Renforcer les liens (hommes qui soutiennent les maisons d’hébergement)
  • Une apparition surprise et un discours chaleureux par Sophie Grégoire Trudeau

58 sessions simultanées avec plus de 150 présentatrices et présentateurs se sont tenues pendant deux jours et demi sur des sujets comme:

  • Technologie et violence fondée sur le sexe: Formation sur des moyens d’améliorer la sécurité des femmes
  • Rendre les maisons d’hébergement accessibles aux personnes LGBTQ+
  • Prévention des homicides conjugaux
  • Fuir la violence ensemble: Co-héberger les femmes et leurs animaux de compagnie
  • Une innovation déstabilisante: Héberger les hommes
  • Faire les liens: Explorer la recherche en matière de violence par un partenaire intime et traumatismes crâniens
  • Engager les hommes et les garçons: Exemples de plaidoiries et moyens de favoriser des changements comportementaux
  • Traumatismes et santé mentale chez le personnel des maisons d’hébergement
  • Le milieu de travail peut-il être sécuritaire quand le foyer ne l’est pas? Violence conjugale et milieu de travail
  • Vers une meilleure compréhension des liens entre la VFF et l’itinérance
  • Guérison et bien-être des femmes autochtones
  • Utiliser son influence pour transformer la culture de violence et d’abus dans la vie des femmes et des filles en régions Rurales
  • Partage de compétences: Accueillir les femmes utilisatrices de substances psychoactives et/ou vivant des enjeux de santé mentale
  • Planification de sécurité avec les populations vulnérables

Le programme des soirées comprenait:

  • Un buffet avec musique féministe animé par Jas Nasty
  • Randonnées pédestres sous le thème femmes autochtones
  • Un choix de 10 dîners de réseautage
  • Deux visionnements de films: «A Better Man»et «La construction du personnage»

Cliquez ici pour l’aperçu du programme

Une collection de photos de la conférence est accessible ici et de courtes compilations vidéo sont disponibles ici

Provenance des participantes

Les participantes sont venues de toutes les provinces et territoires. 157 maisons d’hébergement individuelles étaient représentées. Les représentantes des maisons d’hébergement venaient de toutes les grands centres urbains du Canada, mais également de  Salluit QC, Happy Valley-Goose Bay NL, Hinton AB, Terrace BC, Cape Breton NS, Le Pas MB, Inuvik NT, Rouyn Noranda QC, Kelliher SK, Sainte-Anne de Kent NB, Sioux Lookout ON, Lytton BC, Rigolet NL, Atikokan ON, Fort Smith NT et Lac Mégantic QC.

Nous avons demandé aux participantes de s’auto-identifier dans les catégories suivantes (elles pouvaient choisir plus d’une catégorie):

  • Je suis directrice ou gestionnaire d’une maison d’hébergement ou d’un refuge pour femmes
  • Je suis travailleuse de première ligne dans une maison d’hébergement ou un refuge pour femmes
  • Je travaille dans un centre contre les agressions sexuelles ou un centre d’aide aux victimes de viol
  • Je travaille dans un programme communautaire de services aux victimes
  • Je suis une survivante
  • Je travaille pour un ministère gouvernemental
  • Je suis universitaire
  • Je travaille dans une ONG
  • Je suis décisionnaire politique
  • Je représente un syndicat
  • Je suis étudiante ou stagiaire
  • Je suis bénévole ou membre d’un conseil d’administration

 

Fonds de solidarité et bénévolat

Pour faciliter la participation de groupes ou personnes trop souvent marginalisées, nous avons créé un Fonds de solidarité qui cible quatre groupes clés: représentantes de maisons d’hébergement autochtones, représentantes de maisons d’hébergement en régions rurales et isolées, femmes ayant une expérience vécue, femmes en situation de handicap. 45 femmes ont reçu une subvention entière ou partielle pour participer à la conférence.

Les participantes pouvaient également choisir de travailler 12 heures comme bénévoles avant ou pendant la conférence en échange de leurs frais d’inscription. Nous remercions sincèrement les 30 bénévoles qui nous ont aidées à faire de notre conférence une réussite.

Ce que les participantes ont dit

«Une excellente conférence! J’espère que vous êtes fières de vous! J’ai adoré. Merci.»

«Merci d’avoir organisé ce rassemblement essentiel et de travailler à faire progresser ces discussions nécessaires.»

«L’une des meilleures conférences auxquelles j’ai participé. J’ai vraiment apprécié que les voix des survivantes soient au centre de l’événement. Merci pour tout votre travail!»

«Une conférence extraordinaire et très instructive!»

Notre prochaine conférence pancanadienne est provisoirement prévue pour le printemps 2021. Restez à l’affut!