fbpx

Hébergement femmes Canada demande aux autorités de reconnaitre l’aspect sexospécifique de la tuerie en Nouvelle-Écosse

Ottawa, le 23 avril 2020

Hébergement femmes Canada demande à la GRC et au gouvernement fédéral de reconnaître l’aspect sexospécifique de la tuerie de ce week-end en Nouvelle-Écosse.

Dimanche, des rapports non confirmés sont arrivés presque immédiatement selon lesquels le criminel aurait tué son ancienne partenaire et le compagnon de cette dernière lors de son carnage. Pour celles qui œuvrent à l’élimination de la violence faite aux femmes, ce n’était pas une surprise vu que la majorité des fusillades de masse aux USA ont impliqué de la violence envers une partenaire ancienne ou actuelle.

La tuerie de la fin de semaine dernière en Nouvelle-Écosse  s’est avérée être la plus meurtrière au Canada à ce jour. La misogynie et la violence faite aux femmes étaient également au cœur de la deuxième et troisième tueries les plus importantes. En 1989, l’assassin du massacre de Montréal à explicitement ciblé des femmes et des «féministes». Dans l’attaque par un camion-bélier à Toronto il y a deux ans jour pour jour, le criminel était impliqué dans le mouvement incel et publiait sur ses médias sociaux peu avant de commettre son crime.

Nous demandons aux médias de poser des questions pertinentes au premier ministre et à la GRC en Nouvelle-Écosse, par exemple: 

  1. Quand serez-vous prêts à confirmer que l’ex-partenaire du tueur et son compagnon ont tous deux étés ciblés?
  2. Quels sont les antécédents du tueur en matière de violence conjugale?
  3. Sa partenaire actuelle a-t-elle été ciblée pendant les attaques? 

Nous soulignons l’énorme l’impact de cette tragédie sur les familles et leurs communautés. Tant que nous ne reconnaissons pas le rôle que la misogynie et la violence faite aux femmes ont joué dans cette tragédie, nous ne pourrons en prévenir d’autres semblables.

-30-

Pour les médias, veuillez contacter :
Lise Martin, directrice générale
lmartin@endvaw.ca

Hébergement femmes Canada regroupe 14 organisations provinciales et territoriales de maisons d’hébergement. Nous travaillons d’une seule voix pour collaborer, éduquer et innover en vue d’un changement systémique qui mette fin à la violence faite aux femmes, faisant ainsi du Canada un modèle de sécurité dans le monde. Si vous ou quelqu’un que vous connaissez subit de la violence, vous trouverez la maison d’hébergement la plus proche et sa ligne de crise sur www.hebergementfemmes.ca.