fbpx

Déclaration commune sur les effets du «convoi de la liberté» sur les femmes et les enfants fuyant la violence

8 février 2022

Hébergement femmes Canada et les associations provinciales et territoriales partenaires condamnent les actes flagrants de violence, de misogynie et de suprématie blanche manifestés à Ottawa, Winnipeg, Québec City, Vancouver, Toronto, Windsor, Edmonton, Coutts, Whitehorse – et dans tout le pays – au cours des deux dernières semaines.

Bien que nous soutenions le droit de manifester pacifiquement, d’avoir des opinions divergentes et de faire preuve de désobéissance civile au sein de notre système démocratique, nous condamnons pleinement le racisme, l’antisémitisme, la misogynie, l’islamophobie, l’homophobie et la transphobie dont ont fait preuve les membres du soi-disant convoi de la liberté ainsi que certains de ses organisateurs. Cette manifestation – en particulier à Ottawa – s’est transformée en une campagne de terreur contre les résidents locaux, y compris les femmes et les enfants qui fuient la violence. Nous condamnons l’impact que ces manifestations ont eu sur la liberté de mouvement, la capacité des femmes victimes de violence familiale à accéder aux services, ainsi que sur la capacité du personnel des maisons d’hébergement, du personnel de première ligne et des responsables des premiers secours de s’acquitter de leur devoir d’assurer la sécurité des communautés.

Nous amplifions les voix des survivantes, qui subissent un surcroit de stress et d’anxiété en raison des manifestations.

Nous amplifions les voix des peuples autochtones, qui ont qualifié d’«inacceptables» les actions menées sur leur territoire.

Nous amplifions les voix des femmes autochtones, qui ont condamné les «comportements constants d’irrespect, de mépris et de dérision qui dénigrent les peuples, les terres, les cultures et les pratiques autochtones».

Nous amplifions les voix des personnes racisées, qui ont ainsi qualifié les manifestations: «une occasion pour les suprémacistes blancs et autres personnes ayant des opinions extrêmes et dérangeantes de parader en public leurs points de vue odieux».

Nous amplifions les voix de la communauté juive qui ont condamné l’imagerie nazie et la comparaison des restrictions COVID-19 à, « l’étiquetage des juifs qui a résulté dans le meurtre de six millions d’hommes, femmes, et enfants. »

Nous amplifions les voix des personnes en situation de handicap, qui ont été incroyablement affectées par le bruit constant et l’inaccessibilité créés par le convoi.

Nous amplifions les voix des refuges locaux pour les femmes sans abri et celles qui fuient la violence, qui ont décrit comment leurs clientes ont peur de sortir et ont même été hospitalisées en raison du traumatisme accru.

Nous sommes entièrement solidaires des femmes et des communautés BIPOC et 2ELGBTQIA+, ainsi que des refuges et des maisons d’hébergement qui les accueillent dans tout le pays. Le dialogue et la dissidence légitimes au sein de notre démocratie sont les bienvenus; la terreur et la violence ne le sont pas.

Signé,

Hébergement femmes au Canada
Alberta Council of Women’s Shelters
L’Alliance des maisons d’hébergement de 2e étape pour femmes et enfants victimes de violence conjugale
BC Society of Transition Houses
Fédération des maisons d’hébergement pour femmes
Manitoba Association of Women’s Shelters
New Brunswick South Central Transition House and Second Stage Coalition, Inc.
Ontario Association of Interval and Transition Houses
PEI Family Violence Prevention Services Inc.
Provincial Association of Transition Houses and Services of Saskatchewan
Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale
Transition House Association of Newfoundland and Labrador
Transition House Association of Nova Scotia
Women’s Transition Home (Yukon)
YWCA Northwest Territories