Les maisons s’expriment 2016 – Notre sondage annuel d’une journée dans la vie des maisons d’hébergement au Canada montre que la complexité des besoins va croissant.

Les maisons s’expriment 2016 – Notre sondage annuel d’une journée dans la vie des maisons d’hébergement au Canada montre que la complexité des besoins va croissant.

Les maisons s’expriment
Notre sondage annuel d’une journée dans la vie des maisons d’hébergement au Canada montre que la complexité des besoins va croissant.

Le 28 avril/ Ottawa –

Le Réseau canadien des maisons d’hébergement pour femmes publie aujourd’hui son troisième sondage annuel Les maison s’expriment sur l’état des maisons d’hébergement pour femmes fuyant des situations de violence partout au Canada. Des organisations de chaque province et territoire ont contribué à l’instantané d’une journée dans la vie d’une maison d’hébergement.

Le sommaire de quatre pages montre qu’en un jour, 234 maisons d’hébergement au Canada ont accueilli 111 nouvelles femmes et leurs enfants. Toutefois, le même jour, elles ont dû refuser 305 femmes et enfants qui cherchaient refuge en raison d’un manque de ressources – soit 73% de l’ensemble des femmes et enfants s’étant présentés à une maison d’hébergement ce jour là. Les maisons s’expriment documente également le nombre de femmes et d’enfants ayant traversé une frontière provinciale ou territoriale pour fuir la violence, la complexité croissante des besoins des femmes, les obstacles les empêchant d’accéder à des logements sécuritaires en sortant des maisons d’hébergement et les visions et témoignages de travailleuses et de résidentes.

Le jeudi 28 avril, Les maisons s’expriment est lancé en ligne dans tout le Canada en anglais et en français, par courriel, ainsi que sur Facebook et Twitter, en utilisant les tags #sheltervoices et #maisonxpriment. Nos supporters sont invités à amplifier notre message de lancement en partageant une version de notre tweet:

«Veuillez lire le rapport #maisonxpriment 2016 sur l’état des maisons d’hébergement au #Canada. http://bit.ly/1VE2EKx #RTsvp»

Nous invitons les maisons et leurs alliés à utiliser Les maisons s’expriment pour démarrer des conversations dans leurs communautés sur l’importance des maisons d’hébergement et la nécessité de leur accorder plus de soutien.

«Les travailleuses en maison d’hébergement ont dû devenir de plus en plus créatives pour répondre au nombre des femmes et enfants qu’elles desservent et à leurs besoins croissants», déclare Lise Martin, directrice générale du RCMHF. «En fait, 76% des maisons ont fait appel à des dons de nourriture au cours des derniers six mois de l’année pour combler leurs besoins. Il est clair que la violence faite aux femmes est une menace nationale qui requiert une réponse nationale sous forme d’un Plan d’action pancanadien sur la violence faite aux femmes.»

Malgré les nombreux défis à relever, les témoignages récoltés reflètent l’impact des maisons d’hébergement dans la vie des femmes et des enfants fuyant la violence. «Je nous revois dans l’autobus, moi et mon petit garçon, avec nulle part où aller et personne à qui m’adresser», confie une femme à Les maisons s’expriment. «Merci d’avoir été là pour moi. Je n’oublierai jamais ça.»

-30-

AU SUJET DU RÉSEAU CANADIEN DES MAISONS D’HÉBERGEMENT POUR FEMMES

Le Réseau canadien des maisons d’hébergement pour femmes (RCMHF) est un regroupement de 12 réseaux provinciaux et territoriaux de maisons d’hébergement pour femmes représentant plus de 350 maisons partout au Canada. Le Réseau présente une voix unifiée à des fins de collaboration, d’éducation et d’innovation en vue d’impulser des changements systémiques qui mettront fin à la violence faite aux femmes, faisant du Canada un modèle mondial en matière de sécurité.

Pour plus d’information ou pour une entrevue:
Lise Martin / directrice générale
(613) 680-5119 / lmartin@endvaw.ca
RCMHF en ligne: @endvawnetwork, http://www.facebook.com/endvawnetwork

Lien imprimable et téléchargeable :
http://endvaw.ca/wp-content/uploads/2016/04/Les-maisons-s_expriment-2016-WEB.pdf

Les-maisons-s_expriment-2016-WEB