fbpx

WSC Blog

Working to end violence against women in Canada

Mettre fin à la violence faite aux femmes: le Canada a besoin de deux Plans d’action nationaux

De concert avec de nombreuses autres organisations, Hébergement femmes Canada demande depuis plusieurs années la création d’un Plan d’action national (PAN) sur la violence faite aux femmes (VFF). Le Canada doit se doter d’un PAN sur la VFF pour que les femmes dans toutes les régions du pays aient accès à des niveaux comparables de services et de protections. Un PAN garantirait une compréhension commune des causes profondes de la VFF et la coordination et l’efficacité des efforts aux paliers fédéral, provincial, territorial et municipal.

Lors de la dernière élection, la plateforme du Parti libéral contenait la promesse suivante: «Pour aider à protéger un plus grand nombre de personnes et à mettre un terme à la VFS, nous nous appuierons sur les progrès réalisés grâce à la Stratégie pour prévenir et contrer la VFS et nous investirons 30 millions de dollars de plus pour élaborer un Plan d’action national. De cette façon, toute personne victime de VFS bénéficiera d’un accès fiable à des services de protection peu importe l’endroit où elle se trouve ou quel que soit son lieu de résidence».

Présentement, les services auxquels peut accéder une femme fuyant la violence varient selon la région du Canada où elle vit. C’est inacceptable, parce que l’accessibilité des services ne devrait pas dépendre de votre code postal.

Un PAN sur la VFF devrait bénéficier à toutes les femmes, également. Mais les femmes ne subissent pas la violence de manière égale. Au Canada, les femmes autochtones sont 2.7 fois plus susceptibles d’être victimes de violence et 6 fois plus susceptibles d’être assassinées que les femmes non autochtones.

L’un des appels à la justice de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées demandait à tous les gouvernements, en partenariat avec les nations autochtones, de développer et mettre en œuvre un Plan d’action national pour contrer la violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes 2SLGBTQQIA autochtones. En juin 2019, dans sa réaction au rapport final de l’Enquête nationale, le gouvernement libéral a promis de développer et mettre en œuvre un Plan d’action national en réponse aux appels à la justice.

C’est pourquoi, durant les 16 jours d’activisme, nous demandons au Canada de développer un Plan d’action national sur la violence faite aux femmes, qui soit distinct et complémentaire d’un Plan d’action national visant à contrer la violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes 2SLGBTQQIA autochtones.

Le 5 décembre, à la veille du 30e anniversaire du massacre de l’École polytechnique, Hébergement femmes Canada organise un blitz sur les médias sociaux pour lancer le mouvement en faveur d’un PANsurVFF. Nous demandons au gouvernement fédéral d’amorcer le développement d’un PAN sur la VFF au cours des 6 prochains mois. Demeurez à l’affut et veuillez partager nos tweets et nos messages – et les vôtres – le 5 décembre!

Leave a Reply