fbpx

Réponse à l’appel pour un Plan d’action national

C’est avec enthousiasme qu’Hébergement femmes Canada (HFC) annonce que nous venons de nous lancer dans un projet historique qui informera le cadre et le contenu initial du Plan d’action national de dix ans contre la violence fondée sur le sexe (VFS). Ce projet est rendu possible grâce au financement du ministère Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC). Depuis 2014, HFC plaide en faveur d’un PAN sur la VFS/VFF. Cette semaine, nous avons organisé les premières sessions de discussion avec 40 expertes de tout le pays. Ce projet, avec son calendrier ambitieux, abordera quatre des cinq piliers identifiés par FEGC dans leur vision du Plan d’action national. Ces piliers sont les suivants:

  • Prévention 
  • Soutien aux personnes survivantes et à leur famille 
  • Promotion de la réactivité du système juridique et judiciaire 
  • Infrastructure sociale et environnement propice 

Sous la direction du personnel de HFC et de la spécialiste de l’engagement stratégique engagée sous contrat, la Dre Amanda Dale, chaque pilier aura un groupe de travail de huit personnes et sera dirigé par deux coprésidentes. Les groupes de travail élaboreront des recommandations qui, ensemble, fourniront le cadre et le contenu initial qui serviront de base à un PAN décennal intersectionelle. Les recommandations examineront les différentes façons dont les différentes expériences de violence ont un impact sur les communautés, et comment s’assurer que le plan ne formule pas de recommandations qui ne font que redistribuer les préjudices aux communautés racisées, autochtones, migrantes et handicapées. Notre plan se veut pratique et comprendra une série de mesures à court terme qui pourraient être prises immédiatement par les gouvernements, ainsi que des éléments plus complexes qui nécessiteront des efforts dans plusieurs juridictions et secteurs et une coopération fédérale/provinciale/territoriale. Avec des échéances serrées et des objectifs ambitieux, les groupes de travail termineront leurs travaux ce printemps.

Les Nations unies et des gouvernements du monde entier reconnaissent qu’un Plan d’action national sur la violence faite aux femmes et la violence fondée sur le sexe peut jouer un rôle important de coordination dans le cadre d’efforts concertés et soutenus visant à remédier à ce préjudice social 

En 2014, HFC, en collaboration avec un réseau d’ONG, de syndicats et d’expertes indépendantes, a commencé à travailler sur le PAN et a publié un Modèle pour le Plan d’action national du Canada sur la violence faite aux femmes et aux fillesAu cours de l’été 2020, un nouvel appel pour un plan d’action national (PAN) a été lancé et approuvé par 250 organisations à travers le Canada.  

Le gouvernement fédéral a intégré un plan d’action national dans sa plate-forme de réélection. Cela fait partie de la Lettre de mandat de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural et implique d’autres ministères au palier fédéral dans certains aspects de son leadership. La récente déclaration commune des ministres FPT, qui s’engagent à travailler ensemble pour atteindre les objectifs du Plan d’action national sur la violence fondée sur le sexe, donne un nouvel élan à ce projet attendu de longue date! 

C’est un moment sans précédent pour le gouvernement du Canada de renforcer ses engagements en matière d’équité et de justice sociales. La réponse d’aujourd’hui au plan d’action national aura un impact sur la prochaine génération et façonnera l’avenir de notre pays. Nous avons le potentiel de nous rapprocher plus que jamais de l’objectif d’un plan d’action national solide, et le moment est venu de le mettre enfin en œuvre une fois pour toutes.