Arguments en faveur d’un Plan d’action pan canadien contre la violence faite aux femmes

Arguments en faveur d’un Plan d’action pan canadien contre la violence faite aux femmes

Rapport en entier (en anglais seulement)

The Case for a National Action Plan on Violence Against Women.pdf

Quoique le rapport ne soit disponible qu’en anglais, un sommaire en français est disponible ici.

Hébergement femmes Canada, anciennement le Réseau canadien des maisons d’hébergement pour femmes, a lancé le projet Prospectives de politiques et d’occasions en matière de violence faite aux femmes en novembre 2012. La recherche pour le projet a été effectuée entre les mois de janvier et juin 2013. Le rapport, The Case for a National Action Plan on Violence Against Women, examine les éventuelles lacunes des politiques et des lois liées à la violence faite aux femmes (VFF) au Canada et en conclut qu’en l’absence d’un Plan d’action national, les réponses à la VFF au Canada sont largement fragmentées, souvent inaccessibles et peuvent servir à entraver plutôt qu’à améliorer la sécurité des femmes.

Le rapport examine en profondeur les politiques, lois et plans d’action concernant la VFF dans l’ensemble des provinces et territoires; les ressources allouées à la protection et au soutien des survivantes; les limites des systèmes juridiques et des lois; l’accès au logement; la justice sociale; et la prévention de la VFF. La recherche démontre que le gouvernement fédéral n’identifie pas les femmes (en tant que groupe démographique particulier) comme une population à risque en termes de violence par un partenaire intime ou de violence sexuelle, ce qui a pour effet d’entraver la lutte contre la VFF et ses causes profondes.

Voici quelques-unes des autres conclusions de notre rapport:

  • La sécurité des femmes est compromise par une insuffisance de fonds gouvernementaux Un changement d’orientation s’impose en vue de fournir des services aux femmes autochtones
  • Les systèmes juridiques au Canada sont coûteux, inaccessibles, fragmentés, et doivent être améliorés en vue de mieux contrer la VFF et de bénéficier aux survivantes
  • Il n’existe que peu d’évaluations des méthodes efficaces pour contrer la VFF et y réagir ou pour transformer les attitudes et les comportements face à la VFF

Finalement, le rapport présente des arguments en faveur d’un Plan d’action pan canadien de lutte contre la VFF au Canada car ceci favoriserait une cohérence au sein et entre les territoires en matière de politiques et de lois concernant la VFF; une vision commune des causes profondes de la VFF; des approches cohérentes en matière de prévention et de réponse à la VFF; la recherche collective des solutions les plus appropriées; et des services et des systèmes coordonnés, clairs et efficaces pour les survivantes de VFF.

Le projet Prospectives de politiques et d’occasions en matière de VFF a été subventionné par la Fondation canadienne des femmes.